DER RING DES NIBELUNGEN




mar., 12.02.2019 19:30

Georg Fritzsch
Genève, Grand Théâtre (Accès, détails)
Organisateur: Grand théatre de Genève
Opéra


3 CYCLES COMPLETS
Cycle 1
Das Rheingold : 12 février 2019 à 19h30
Die Walküre : 13 février 2019 à 18h
Siegfried : 15 février 2019 à 18h
Götterdämmerung : 17 février 2019 à 18h

Cycle 2
Das Rheingold : 5 mars 2019 à 19h30
Die Walküre : 6 mars 2019 à 18h
Siegfried : 8 mars 2019 à 18h
Götterdämmerung : 10 mars 2019 à 18h

Cycle 3
Das Rheingold : 12 mars 2019 à 19h30
Die Walküre : 13 mars 2019 à 18h
Siegfried : 15 mars 2019 à 18h
Götterdämmerung : 17 mars 2019 à 18h

Au-delà des frontières genevoises, personne n’a encore oublié la Tétralogie du tandem Dieter Dorn et Jürgen Rose. Loin des spéculations, cette production constitue un retour aux sources qui rappelle le théâtre antique. À partir d’un plateau nu se construit une histoire extrêmement lisible qui pourrait faire passer Richard Wagner pour un pédagogue. Derrière un minimalisme apparent, la magie opère et le mythe reste intact. Le retour à la place de Neuve sera marqué par la reprise de cette emblématique production créée à l’occasion du bicentenaire de la naissance du « mage de Bayreuth ». Celle-ci a été très largement saluée par la presse internationale, malgré certaines opinions qui préfèrent le Regietheater au théâtre épique de Brecht – des productions qui s’écartent du narratif pour errer sur les plans plus philosophiques ou idéologiques. Comment se fait-il donc que tant de personnes en Europe attendent le retour de ce Ring sur la scène de la place de Neuve ? À partir des mythes norrois et germaniques, Wagner écrit ce festival scénique en un prologue et trois journées. Il conçoit une œuvre d’art totale (
ein Gesamtkunstwerk) qui se fonde sur la tragédie grecque et les événements qui se sont déroulés en 1848. En représentant sur scène ces mythes fondateurs – qui justifient l’organisation sociale actuelle – Richard Wagner veut ressusciter la tragédie grecque qu’il considère comme « ce qu’il y a de plus profond et de plus noble dans la conscience du peuple. » La présentation des quatre volets du Ring des Nibelungen sur une semaine, soit environ 16 heures de musique, reste une expérience unique qui se produit rarement dans une vie.


Beyond Geneva’s borders, nobody has yet forgotten the Ring Cycle of the duo Dieter Dorn and Jürgen Rose. Far from a speculative interpretation, this production constitutes a return to the roots that go right back to the classical theatre. On a bare stage a highly credible story develops, which could even portray Richard Wagner as a teacher. However, behind this very obvious minimalism, magic comes into play and the myth remains intact. The return to the place de Neuve will be marked by the resumption of this emblematic production created on the occasion of the bicentenary of the birth of the "Sorcerer of Bayreuth". It has been very widely acclaimed by the international press, in spite of some unfavourable critics who, rather than the epic theatre of Brecht, prefer the Regietheater, whose productions stray from the narrative, in order to embrace some more philosophical or ideological themes. Why is it that so many people in Europe are awaiting the return of this Ring to the stage at the place de Neuve? Starting from the Old Norse and Germanic myths, Wagner wrote this theatrical festival in one prologue and 3 days. He achieved a so-called "complete work of art" (Gesamtkunstwerk), based on the Greek tragedy and the events, which took place in 1848. By portraying these basic myths on stage, which still vindicate today’s social hierarchy, Richard Wagner wanted to revive Greek tragedy, which he considered as "what is most profound and most noble in the collective consciousness." The portrayal of the four parts of the Der Ring des Nibelungen in one week, or about 16 hours of music, remains a unique achievement that happens rarely in one lifetime.

Commentaires

Notes

A voir également

Voir les autres spectacles proposés à Genève |Voir les autres les spectacles de Georg Fritzsch |Voir les autres spectacles de Grand Théâtre |Voir les autres spectacles de Grand théatre de Genève